l’Ambassade de France au Togo recrute

l’Ambassade de France au Togo recrute

Recrutement d’un.e consultant.e en communication digitale


 Mission de valorisation du patrimoine culturel bassari –

 Création d’une “communication d’annonce” dans le cadre du projet FSPI Bassar

Date limite de dépôt des candidatures : lundi 2 août 2021 à 12h

  1. Contexte

Le pays Bassar abrite un des centres sidérurgiques les plus anciens et les plus importants d’Afrique de l’Ouest. Aux fours ayant servi à la réduction du minerai de fer sont associés des vestiges de toute la chaîne opératoire (mines, espèces végétales ayant servi de combustible, scories, sites d’habitat, forges). Témoins d’une tradition culturelle et technique inventive ayant perduré sur 2400 ans, ces activités ont également nourri l’imaginaire collectif et se traduisent notamment par des danses du feu (danses T’Bol).

Les sites paléo-métallurgiques font partie intégrante d’un ensemble patrimonial plus large se déployant à l’échelle sous régionale (Burkina-Faso, Bénin, Ghana) et formant « La route du fer ». Les sites situés au Burkina Faso ont fait l’objet d’un classement au patrimoine mondial de l’UNESCO ainsi que d’actions de conservation et de valorisation. Dans cette dynamique, les sites de Bassar, présentant des caractéristiques spécifiques (importance de la hauteur des fourneaux et bon état de conservation), peuvent prétendre à rejoindre les sites burkinabés au classement UNESCO, et ainsi bénéficier d’une large visibilité à l’international.

Bien que connu et étudié depuis longtemps par les scientifiques, ce patrimoine matériel et immatériel est en danger, car mal approprié par les communautés locales, encore trop ignoré du grand public et soumis aux aléas climatiques.

  1. Le projet de préservation du patrimoine culturel par le tourisme

Suite à ces constats et en tenant compte des actions réalisées en amont par d’autres acteurs, le service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Togo a travaillé à la création du projet de « préservation du patrimoine culturel par le tourisme en pays Bassar » en étroite collaboration avec le Ministère de la culture et du tourisme, l’ONG Association Tourisme et Vie, les Universités de Lomé, Kara et Toulouse, mais aussi les autorités locales.

Le projet a pour objectif la « préservation du patrimoine culturel par le tourisme en pays Bassar ». Il se divise en trois composantes mises en œuvre par différentes entités :

  • La composante 1 est relative à la valorisation des sites archéologiques d’artisanat du fer. Elle est codirigée par la Direction du patrimoine culturel, et l’Universités de Lomé. En effet, la première activité de cette composante se concentre sur les études et fouilles scientifiques, sur la création de bases de données, ou encore sur la création de supports de vulgarisation scientifique que les universités sont à même de mener. Les autres activités d’aménagement des sites, notamment pour les préserver et conserver, mais aussi toutes celles concernant le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO reviennent à la Direction du patrimoine.
  • La composante 2 a pour objectif de favoriser la gestion durable des sites comme moteur du développement économique local. Elle est sous la responsabilité de l’ONG ATV qui verra ses effectifs renforcés par le recrutement d’un chargé de mission. Cette composante travaille à la sensibilisation des acteurs locaux et mettra en place une banque culturelle ainsi que des activités génératrices de revenus, destinées à appuyer le développement économique local.
  • Enfin, la composante 3 accompagne la promotion touristique des sites. Elle est dirigée par la Direction de la promotion touristique. Elle a pour objectifs le classement comme « sites touristiques majeurs » au niveau national des sites retenus, leur intégration dans les circuits touristiques proposés par les agences de voyage et leur recommandation par les différents opérateurs touristiques. Il revient aux acteurs de cette composante de faire en sorte que la population et les autorités locales soient prescriptrices des sites.
  1. Justification de la mission

Comme cela est présenté ci-dessus, la composante 3 s’occupe de la promotion touristique des sites. Elle ne dispose pas de budget délégué en première année.

Dès lors, et suite aux échanges entre les partenaires lors du comité de suivi technique du 19 mai 2021, il a été recommandé que le budget de communication de la composante management puisse être mobilisé pour travailler en amont à cette promotion des sites à travers une « communication d’annonce », entendu comme une communication permettant d’informer le public sur l’existence du patrimoine culturel bassari, sur celle du projet en cours pour sa préservation et valorisation, et ce dans l’optique de créer une attente.

  1. Objectifs

L’objectif général est de recruter un.e consultant.e en communication digitale dont la mission est d’informer et d’intéresser la population togolaise et internationale sur le patrimoine culturel bassari, et de renforcer les capacités des partenaires du projet sur les  techniques de promotion touristique par les réseaux sociaux.

Les objectifs du/de la consultant.e sont les suivants :

  • Développer la visibilité des sites de Bassar sur les réseaux sociaux ;
  • Renforcer les capacités des agents du Ministère de la culture et du tourisme et l’ONG ATV sur les techniques de promotion du tourisme par les réseaux sociaux.

Ses tâches comporteront notamment :

– La conception d’une stratégie de communication incluant :

  • L’identification des réseaux adaptés et la création de comptes dédiés à cette activité ;
  • La mise en place d’une ligne éditoriale pour les contenus ;
  • La création d’un agenda conversationnel pour favoriser l’interaction avec les internautes ;
  • La conception d’un calendrier éditorial type ;
  • La création des contenus issus du patrimoine culturel sous différents formats (photo, vidéo, audio, …) ;
  • Le recrutement des prescripteurs à même de diffuser l’information à un large public ;
  • La diffusion des contenus sur les réseaux créés et auprès des prescripteurs de manière régulière (cf. calendrier éditorial) ;
  • La proposition d’organisation d’événementiels mettant en valeur la région.

– L’organisation de sessions de formation des agents de la direction de la promotion touristique, spécialement ceux en charge de la communication et leur association de ces agents à la mise en œuvre d’un cas pratique (une des publications de bout en bout).

– La rédaction des points mensuels sur les activités menées, et la rédaction d’un rapport de fin de mission qui sont tous deux à valider avec la chargée de mission.

  1. Méthodologie

Le commanditaire de cette mission est le service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Togo. La mission se déroulera pour autant en étroite collaboration avec ses principaux partenaires sur ce projet, à savoir le Ministère de la culture et du tourisme, l’Université de Lomé et l’Association Tourisme et Vie.


Il appartient au/à la consultant.e de proposer sa méthodologie et son calendrier d’exécution dans le respect des lignes données dans le présent avis. Il/elle détaillera dans sa proposition le nombre de réunions, de phases, les délais envisagés, et tout autre élément pertinent venant préciser la méthodologie employée pour la mission.

  1. Conditions générales de la mission

Calendrier global :

Cette mission de communication se tiendra idéalement dès la mi-août et jusqu’à la fin décembre 2021 (clôture budgétaire dès le 15 novembre).

Compétences et qualifications requises :

  • Diplômes en communication/marketing/ou tout autre domaine pertinent ;
  • Très bonne connaissance des outils de communication numérique ;
  • Maitrise du management de communication ;
  • Connaissance des principes et modalités du web ;
  • Bonne connaissance de la gestion de projet et capacités à assurer le suivi administratif et financier ;
  • Très bonne pratique et expérience rédactionnelle et multimédia, en particulier dans le contexte togolais ;
  • Capacité à mobiliser une équipe de prescripteurs/influenceurs ;
  • Connaissance des sites touristiques togolais, et en particulier des sites bassari.

Propriété intellectuelle des documents

Le domaine d’exploitation des droits cédés par le prestataire (droits de représentation et de reproduction) s’exerce pendant la durée de vie des documents.

L’ensemble des contenus rédactionnels, photos et vidéos produit restera propriété exclusive de l’Ambassade de France au Togo. Il pourra être utilisé sur différent supports si besoin.

  1. Modalités de soumission

Il est attendu une offre technique adressant les différents éléments abordés ci-dessus, ainsi qu’une offre financière détaillant les taxes, frais de déplacement, communication et autres frais, ainsi que les dépenses relatives à la rémunération du personnel éventuel que le titulaire estimera nécessaire d’employer pour respecter les délais prévus. Les montants sont à indiquer HT et TTC.

La proposition technique et financière devra être présentée de façon lisible, explicite et détaillée. Le candidat joindra dans le dossier de la consultation un devis qui sera étudié dans le cadre de l’analyse des offres et permettra au pouvoir adjudicateur de s’assurer de la cohérence de l’offre proposée au regard des prescriptions du cahier des charges.

NB : à prestation égale, le moins-disant sera retenu.

  1. Rémunération

Le règlement des sommes dues au/à la consultant.e pour l’exécution de la mission sera réparti comme

suit :

– Une première tranche de 50% à la signature du contrat

– Le solde de 50% à l’achèvement de la mission.

  • Pour postuler, les candidat.e.s devront soumettre une offre technique et financière, ainsi que leur CV et d’éventuelles références, au plus tard le vendredi 6 août 2021 auprès du Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Togo (situé au sein de l’Institut Français) en précisant le nom de la chargée de mission de coopération de proximité, Mme Cindy BOURREAU ou par mail : bourreau@diplomatie.gouv.fr

Les dossiers incomplets ne seront pas traités.


Newsletter